Paradis bien caché

Nous voilà revenus dans le Pantanal, je continue d’alterner entre Rio et ici, c’est vachement plus sympa quand même.

Pourquoi est ce que je vous parle donc encore de ce no man’s land, c’est très simple; les paysages sont magnifiques, il n’y a pas grand monde – la première ville est à environ 6h de route – pas d’horaire on vit avec le soleil et c’est tout. Lire la suite

Pour un thé à Rio

Voilà je voulais poster pleins de photos d’animaux du Pantanal, mais comme je suis revenue à Rio quelques temps, hop, je vais parler des jolies maisons historiques finalement, je brouille les pistes c’est plus amusant.

Dans la série c’est les vacances je fais ce que je veux .. mais je pense que la suite va vous plaire. De chouettes endroits pour prendre un thé, ou justes beaux à voir, dans des quartiers plus populaires et plus discrets que ceux des plages. Lire la suite

Carioca

Rio de Janeiro, et de 7 ! ( escales dans la Cidade marvilhosa ).

Cette année, ça va être cool et que ça. Comme on commence à bien connaître la place ( voir tous mes posts d’il y a 2 ans, vous aurez de la lecture ! ), je ne vais donc pas vous la refaire ( j’oubliais; pour les bonnes adresses c’est par ici ), je vais essayer de vous parler des choses un peu différentes que nous irons voir bientôt. Lire la suite

Mon carnet d’adresses à Rio

Et bien voilà, ça fait déjà plusieurs semaines que je travaille de ci de là sur un carnet d’adresses à Rio de Janeiroet il est fin prêt ! Il suffit d’aller sur l’onglet du même nom en dessous de la banière, et de cliquer sur Rio, c’est pas plus compliqué que ça.

Après sept voyages annuels quasi consécutifs dans cette cidade marvilhosa je commence un peu à connaître la ville, et je me suis dit que pour le huitième j’avais envie de vous proposer mes adresses chouchoutes, ce que j’aime faire le plus là bas, dans quel quartier j’aime fureter .. Lire la suite

Rio rétro

Panorama de Marc Ferrez.

A force de m’obstiner à chercher des photos anciennes de Rio ( une fois au Brésil, j’ai vu un livre qui ne rassemblait QUE de magnifiques clichés de la ville au début du siècle dernier, quand Copacabana était une bande de sable sauvage avec comme seul point de mire le Copacabana Palace et je suis restée scotchée ), mais ! j’ai enfin fini par en retrouver quelques unes … Lire la suite

Brasil Brasiill ..

Ca y est, on rentre le soir et il fait nuit. On met au placard ses souvenirs de vacances jusqu’à l’année prochaine sous prétexte que c’est l’hiver ( euh.. l’automne, pardon ).

Mais d’humeur soupe à la grimace aujourd’hui ( un petit coup de saudade peut être ) je n’avais pas envie d’oublier ce dernier voyage vraiment sublime au Brésil. Et je n’avais pas livré tous ses secrets la dernière fois, alors j’ai posté un autre morceau choisi qui parle de musique, de cariocas qui font la fête, de grande maison coloniale réhabilitée en sorte de brocante désordonnée et festive.

Lire la suite

Evasion dans le Wild west brésilien

De ce voyage au Brésil, à l’opposé de Rio et de ses plages aux bum-bum ( comprenez « fesses bien rebondies » ) et de son brouhaha permanent, il y existe un paradis, le Pantanal.

Bien vert, au calme incomparable, vous avez à peu près cent fois plus de chance de rencontrer un animal sauvage qu’ un touriste l’appareil photo pendouillant autou du cou. En tout cas, c’est le quotidien de la fazenda ( ferme ) qui nous a accueillie. Lire la suite

Sweet 50’S

Courbes recherchées mais douces, bois exotique, cuir fauve et autre matériau brut, le mobilier dessiné dans les années 50 au Brésil semble être un prélude à la Bossa Nova. La fluidité de la forme fait penser aux notes de la Garota de Ipanema de Joao Gilberto et Tom Jobim. Ce qui nous donne d’un coup l’envie de se laisser couler au fond du siège ci-dessus et de buller…

J’ai remarqué qu’il était très présent dans de nombreux établissements de Rio, le mobilier des 50’s fait toujours bonne figure. Surtout au Fasano Hotel, qui a décidé de le valoriser dans un décor cosychic et d’en faire profiter les derniers venus avec des pièces magnifiques et bien briquées de Sergio Rodrigues ( www.sergiorodrigues.com.br/ ) ou de Ricardo Fasanello.

Pour ceux qui ont la chance de partir là-bas, l’atelier de R. Fasanello se visite dans le quartier populaire de Santa Teresa, ou vous pouvez passer au Mercado Moderno, dont voici le site www.mercadomodernobrasil.com.br qui est une malle aux trésors pour les amateurs de meubles et objets des 40’s, 50’s et 60’s.


De passage au Fasano et plus précisemment dans sa piscine sur le toit surplombant la plage, j’ai pu m’attarder sur ces très belles créations en quelques clichés.

Fauteuil et tabouret de Sergio Rodrigues.

Fauteuil et footstool de Sergio Rodrigues, à gauche miroir
de Philippe Starck et vieux clichés de Rio en 1930.

Le Lobby.

Gourmandises…

Arrivée à Rio quelques jours après ce premier billet, et après 11 heures de vol, j’avais le ventre vide, et donc, j’en ai profité pour déguster quelques petites mignardises. On les trouve partout dans la ville; au coin d’une rue passante, au shopping center, au petit supermercado en bas de l’hôtel, à la plage… Bref, pas moyen d’y échapper !

Sans compter leurs arômes qui vous enlèvent le dernier doute..

Même pour les yeux, les petits fours oversucrés brésiliens sont un délice; aux couleurs pastelles, scintillants de sucre, garnis de pâte d’amande.. On les apelle les « Doces ». Les cousins petits fours salés les « Salgados  » sont croustillants à souhaît, et bien dorés. Une seule bouchée est l’équivalent de trente minute de footing, c’est pour dire. Dramatique donc, mais du pur bonheur pour les papilles.

Et pour vos yeux, voici une petite sélection de clichés qui mettent l’eau à la bouche.

Petite bouchée dite « Brigadeiro »… Yummy !

« Pao de Queijo », petits pains tièdes fleurant bon le fromage, un délice d’amuse-bouche.

Petites pâtisseries aux fruits et à blindées de jaune d’oeufs, originaires du Portugal – comme à droite le Pastel de Belem. Mmhh.. Vitrine de la Confeitaria Colombo, une institution aux doces fantastiques, à ne rater sous aucun prétexte pour ceux qui comptent se rendre à Rio de Janeiro. Website: http://www.confeitariacolombo.com.br

Mais je ne vais pas vous laisser dans cet état; vous pourrez vous aussi déguster avec qui vous voudrez les « pao de queijo »  et épatez la galerie car ce sera par votre main de maître qu’ils prendront vie. En suivant la recette suivante. ( lien à venir  )

Bon courage, donc. Et bonne dégustation !

Le premier billet sera carioca

Bonjour à tous !!

Cela fait quand même quelques temps que je songeai à créer mon blog, et je n’osai pas, jusqu’au moment ou j’ai décidé de faire, enfin, mes premiers pas dans la blogosphère.

Faraway sera donc ma bulle, pour vous faire partager mes rencontres, petites et grandes curiosités qui valent le détour, les nouveaux parfums du moment.. sensations et coups de coeur. Au bout du monde ou juste au coin de ma rue (parisienne).
Allez c’est parti, on commence comme ça, un beau jour..
En cette période de vacances – et pour faire patienter ceux et celles qui attendent encore de partir – j’ai décidé de vous emmener tout de suite dans un bel endroit :
Au Brésil, à Rio de Janeiro la « Cidade Marvilhosa « ( pas besoin de traduire tout le monde a compris ).
Parce que j’y retourne dans quelques jours ( pour la 6ème fois, ohhh la veinarde vous devez penser ) et parce que c’est un lieu ou l’inspiration ne s’épuise jamais, au même titre que c’est une ville qui ne dort jamais.
Parce que c’est  » exotique » vous allez dire, biensûr, mais aussi parce que c’est une ville intemporelle, bercée de bossa nova.
Voilà, c’est pourquoi vous verrez défiler une entrevue simple de Rio – photos prises lors de mes precédents voyages – histoire de mettre tout le monde dans le bain…

La ville de Rio au petit matin

Le célèbre dallage noir et blanc de Roberto Burle Marx qui se décline en divers
graphismes le long des plages.

Praia Ipanema

Petite visite touristique: tout au fond à gauche le Pain de sucre, et complètement à droite, le Christo Redentor

Posto Nove

Sur la Orla

Largo do Boticario

Au jardin botanique

Jour de Festa!

Les petites bricoles qui protègent du mauvais sort

Cidade Marvilhosa