Laque

Kyotoflower*

Mmhh mais qui disait Dieu est dans le détail, déjà ?

Superbe plan de travail en laque rouge et son pot en céramique avec fleur – quel sens aigü du détail je suis épatée -, dans un cabinet de toilette ( non mais !  vous vous rendez compte, dans des WC !! Du pur art, jusqu’aux toilettes ).

Je ne vous parle même pas du toilette en lui-même, tout droit sorti d’une autre dimension, celle de l’ultra-technologie ( inatteignable ).

*

Starlight

*

Etoile lumineuse avec ampoules chez Merci à Paris 

*

J’adore les étoiles, et pas seulement parce qu’elles s’illuminent un peu partout au mois de Décembre. J’en ai longtemps cherché une, pour l’accrocher sur le mur de briques de notre appartement et qu’elle y reste toute l’année.

Je trouve ça cool, très cool, d’adopter une étoile.

De la voir briller même au quotidien, sans occasion particulière. J’aime beaucoup les éclairages d’ambiance, d’abord parce que c’est beau, poétique.

Et puis parce que ça porte bonheur, non ? Allez, à vous de trouver la vôtre, et n’oubliez pas de faire un voeu !

Bon début de semaine à tous.

*

Etoile lumineuse chez Merci, fait partie du décor ( pas en vente )

Etoile lumineuse cablée dans une vitrine parisienne 

*

Etoile filante que  j’ai adoptée, trouvée dans un bazar

*

Uah^

*

A mon dernier passage à Paris – ou le premier passage post-mariage, j’ai vu la capitale avec des paillettes dans les yeux. Plus détendue, même si toujours speed, je m’arrête volontiers au hasard en passant devant un ( nouvel ) endroit qui donne pleins de choses à voir.

Et justement, il y a quelques jours j’ai découvert Uah^, qui se définit comme un ( le ) concept store de l’Asie créative, diffuse vitrine sur rue du 1er arrondissement parisien les créations asiatiques de designers et de petits ateliers séculaires voir bien plus ..( Japon, Corée, Chine .. ). Raffinement, esthétique, savoir-faire qui repose sur des traditions ancestrales, la boutique-galerie nous met à portée de main une concentration d’objets astucieux et délicats autour des arts de la table revisités aujourd’hui ( rez-de-chaussée ) mais pas que; un espace librairie et d’expositions temporaires d’art et de design ( sous sol ).

Sensible à ce type d’initiative, et d’autant plus après mon voyage à Séoul cet été, je discute un peu avec la personne présente dans les lieux et là j’apprend que c’est ouvert depuis un peu plus d’un an ! Raahh .. mais comment est ce que j’ai pu passer à côté  ( avec toute la presse qui en a parlé )?! Ah, peut être parce que j’ai quitté Paris à ce moment là, plus ou moins. Je pleure. Je ne me sens plus parisienne. Tout juste madrilène d’adoption ( il faut bien une bonne année .. ). Mais bref, ceci est une autre histoire. Parenthèse fermée.

Et alors, j’apprend que beaucoup d’objets présentés ont été primés aux Good Design Awards, la sélection est donc soignée. On a droit à la crème de la crème. Les prix sont un peu élevés je trouve, mais que voulez vous, un objet réussi se paie et son transport aussi !

Voilà, je n’ai pas pu résister à ressortir de la boutique avec quelques petites conneries en main, car on trouve aussi une multitude de petites choses que j’aime bien appeler conneries, n’y voyez pas un côté négatif, les filles, vous comprenez ce que je veux dire …

*

Crédit photos : site web de Uah^

*

Pour en avoir le coeur net : http://uah-paris.com/

Uah^

62 rue de l’Arbre Sec

75001 Paris

*

Lumières d’hiver

*

Voici une sélection de petites lumières que j’aime beaucoup, qui sont plus des éclairages d’ambiance mais qui donnent un côté intimiste et poétique à un intérieur.

Certains sont disponibles facilement, j’ai mis des liens pour ceux que ça intéresse.

La première est une petite guirlande que j’ai vue chez Cachemire et Soie, j’adore, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller voir sur le catalogue du site Renovation Hardware qui propose de très belles choses pour la maison, sauf que on ne peut pas se faire livrer car c’est de l’autre côté de l’Atlantique .. mais j’ai cherché et trouvé quelque chose d’équivalent ici ( en plus long ) c’est un site anglais qui livre partout en Europe.

Ci-dessous le petit Led clip de Sungho Lee, un designer coréen vu au Salon Maison et objets, et retrouvé à un de mes passages récents chez Merci. J’ai fait une petite réserve, j’ai trouvé que c’était une jolie idée de cadeau..

Ensuite, les autres images sont différentes trouvailles assez sympa comme le rideau de fibres optiques ( conception sur-mesure ouille ) ou l’ampoule éco Insight de Solovyog Design .

Il y aussi ces deux enseignes, Elvis, impossible de retrouver la source, et Le Monde Sauvage une jolie boutique de décoration parisienne dont on n’aperçoit qu’un bout éclairé le soir, j’adore les enseignes de typo manuelle au fil lumineux comme ça. L’autre reprend l’idée de la rangée d’ampoules, j’adore également par dessus tout, je fais tout pour m’en créer une ( en fait, j’hésite entre la première et la seconde ! ) personnalisée .. Qu’est ce que vous choisiriez ?

Et puis, la fameuse branche de fleurs de cerisier des Tsé Tsé, qu’on trouve chez Habitat, et j’ai remis une fois de plus le super site anglais cité au-dessus, car il propose vraiment un choix de fou de super lumières décoratives pour les fêtes car c’est quand même le bon moment pour remplacer la vieille guirlande trouvée dans un bazar qui menace de foutre le feu aux rideaux : Festive Lights.

*

LedClip.

La guirlande des Tsé Tsé.

*

Mon sofa vintage

*

Ma banquette vintage, années 50, dont je suis amoureuse.

*

Il y a quelques temps, j’ai découvert dans le centre de Madrid pas mal de boutiques de meubles dont une grande partie est vintage avec une sélection de fauteuils, chaises, tables, banquettes et autres objets pointus et de qualité, qui sont exactement tout ce que j’aime. Beaucoup sont des vestiges des années 50 et 60 en très bon état, comme on en voit ressortir un peu partout d’ailleurs. Le phénomène Mad Men ? ..

Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de mon attachement aux objets anciens, mais ça ne fait pas si longtemps que ça que je m’intéresse aux meubles et objets qui ont eu une première vie. Avec le temps, je me rend compte que mes goûts ont changé. Ce qui avant ne m’attirait pas du tout, « les vieux machins », maintenant je leur porte un intérêt de premier rang, car ils ne sont pas dénués de charme, justement là ça pêche côté création contemporaine. Tout le concept de la désuétude. Désuet, patiné, irrégulier et c’est pour ça qu’on aime.

J’ai souvent envie d’en acquérir pour leur promettre une jolie place dans mon salon, même si celui de Madrid le permet plus que celui de Paris ( oui, j’ai deux maisons ! ). Je suis prête à leur faire la place qu’il faut.

Et d’ailleurs il y a quelques semaines c’est ce que j’ai fait avec cette banquette légère et droite en cuir tout droit sortie des années 50, dessinnée par le danois Erik Jorgensen. Elle a plutôt bien vécu, son cuir est d’un camel qui a assez foncé, il y a des plis très marqué, des irrégularités voire des petits accrocs ( j’ai pas dit trous non plus einh ), mais ça ne me dérange pas bien au contraire. Je ne suis pas une puriste des meubles de brocantes, mais j’ai choisi avec mon feeling, celle-là me plaisiat plutôt que d’autres. Et ce jour là je ne pensais pas revenir avec un tel coup de coeur à la maison, sans lui promettre sa place à côté du grand mur de briques ( que vous aimez tous ! ). Donc, vous l’avez comrpis, c’est ( presque ) une histoire d’amour.

Et même si je pense qu’elle pourrait se revendre plus que ce que je l’ai acheté, je ne veux même pas y penser de devoir m’en séparer, elle trônera à la maison ad vitam eternam !

Elle est bien trop confortable ..

Voici quelques photos de la dite banquette. Mâchez danois.

*

Inspiration * Sol !

*

Ma terrasse de Madrid

J’avais préparé pleins de choses fort sympas dont je voulais vous parler, mais est ce la chaleur harassante du mois de Juin en Espagne laquelle m’a fait finalement traînassé, ou simplement le fait que le travail est en ce moment comme un vase qui ne se vide jamais de son eau, ou une mare débordante ( on pourrait dire un verre, mais ici à Madrid les verres se vident toujours assez rapidement .. ).

Lire la suite

Deyrolle.

*

Dernièrement, j’ai été émerveillée par l’univers de Deyrolle, maison de taxidermie – mais pas que – ouverte en 1831, rue du Bac dans le 7eme arrondissement de la capitale.

Parisienne depuis très longtemps, c’est seulement maintenant que je découvre cet endroit superbe  ( parce que je ne franchis pas souvent la Seine, je ne suis pas très rive droite .. vieille excuse, je sais  ) et qui m’enchante absolument de par son atmosphère fantastique et haute en couleurs.

Il y a des lieux comme ça, qui sortent du commun. Pour moi, Deyrolle est l’un d’eux.

* Lire la suite

Bienvenue chez nous

 

 

image-13

 

 

  Comme vous l’avez peut être déjà remarqué, je suis une passionnée de photos, je suis davantage sensible à la photo qu’à la peinture, que je trouve plus…ou moins… bref, je ne peux pas l’expliquer, mais ça me laisse plus souvent indifférente allez savoir pourquoi!  Il y a quelques temps, je suis allée déjeuner chez Robert van der Hilst, un ami photographe, et nous avons discuté de son dernier travail qui s’appelle Chinese Interior, dans lequel il représente des familles chinoises dans leur maison, à Shangaï comme aux confins du pays.

Ses photos racontent beaucoup sur les conditions de vie des habitants, riches, pauvres, connus ou non. C’est socialement très intéressant pour nous petits occidentaux, qui n’avons en général pas vraiment idée  à quoi ressemble un sweet home de chinois. Et je vous avoue, je suis comme beaucoup, leurs us et coutumes sont pour moi très énigmatiques, et comme tout ce que l’on ne Lire la suite